Vos projets n'attendent pas, préparez votre rentrée ! Nos équipes sont mobilisées pour vous accompagner

venez à la porte ouverte
Portes ouvertes
Découvrez l’école en ligne, visite privée sur RDV
RDV ESG Immobilier
RDV d'information
Sur le campus ou à distance
comment integrer ESG immobilier
Admissions / inscriptions
A distance ou sur RDV

Quel impact du Brexit sur le marché immobilier français ?

21/01/2020

Il y a quelques jours, le parlement britannique a validé l’accord confirmant le Brexit. Après une période de transition de 11 mois, le Royaume-Uni quittera donc définitivement l’Union Européenne le 31 décembre 2020. Quelles conséquences cela aura-t-il sur le marché immobilier français ? Certainement positives d’après les premiers indices.

Près de 300 000 Français vivent à Londres. Suite au référendum de 2016 qui a donné le « leave » gagnant, nombre d’entre eux se sont penchés sur leur retour en France. Les sites internet de recherche de logement ont ainsi enregistré des pics de connexion outre-Manche. Mais ces intentions ont finalement été assez peu suivies de faits jusqu’au début de l’année 2019.

Cependant depuis quelques mois, certains Français, inquiets, se préparent concrètement à quitter Londres pour Paris. Cette vague, qui compte nombre de grands dirigeants, avocats ou gestionnaires de fortunes, profitent beaucoup à l’immobilier de luxe parisien. Les demandes de logement de standing dans les quartiers les plus prisés de la capitale française - 6e, 7e, 8e ou 16e arrondissement - explosent !

La sortie de l’Union Européenne a bien sûr aussi des conséquences sur les entreprises, que ce soit en terme logistique, financière, juridique ou de ressources humaines. En restant à Londres, les entreprises ne pourront plus vendre librement leurs produits et services à celles de l’Union. Elles seront contraintes de créer des filiales en Europe et d’y installer des équipes, nécessitant l’acquisition de bureaux. Or Paris est très bien positionné pour les accueillir. Elle devrait très favorablement tirer son épingle du jeu face aux autres métropoles européennes. En témoignent les 2 275 000 de mètres carrés de bureaux déjà loués ou en construction dans le Grand Paris entre fin mars et début octobre 2019. Ce chiffre dépasse celui du « Greater London » et confirme que la capitale française a déjà su profiter du Brexit. Autre conséquence favorable : les milliers de salariés déplacés d’outre-Manche devront trouver des logements.

Par ailleurs, devant la volatilité des marchés financiers suite à l’annonce du Brexit, nombre de grands investisseurs devraient se tourner vers l’immobilier, la valeur refuge par excellence, pour sécuriser leur patrimoine, dans des pays plus stables comme la France. Une aubaine pour les spécialistes en investissement immobilier français !